Calendrier

Septembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
<< < > >>

mon tchat

Mercredi 22 mars 3 22 /03 /Mars 10:53

Retour à mes années de lycéenne, parce que j'ai envie de vous parler à nouveau de Valérie.

Au début, nous nous faisions des calins que le soir dans notre chambre, je crois meme qu au bout de 15 jours il n y avait déjà plus qu un seul lit qui servait. Elle était à la fois douce et tres exigente. nos nuits étaient de plus en plus caline, passionnée. Chaque nuit s endormir l une contre l autre et se reveiller chaque matin le nez dans ses cheveux. je crois qu a 17 ans, j ai vraiment cru que c'était ca le bonheur! Le problème c'est que quand tu aime si fort la nuit c'est tres difficil de le cacher la journée par contre la premiere année nous étions pas ensemble en cours donc on s en sortait pas si mal. Et puis apres il y a les habitudes c'est tres marrant avec le recul de voir comment nous nous sommes compliqué la vie la premiere année. Nous reveillons donc l une contre l autre on prenait notre douche ensemble, histoire de nous reveiller toute en douceur, petites caresses, tonne de baisers. Puis habillage et dernier baiser langoureux échangé chaque matin derriere la porte close de notre chambre. Arrivée au self et petit dejeuner avec nos amis et enfin dernier regard avant d etre séparée jusqu a midi. Pendant un mois, un tres long mois nous avons respecté scrupuleusement notre planing mais ensuite nous avons changé de technique nous avons affiché au grand jour notre superbe amitié de chambrée. Oh bien sur pas de bisous baveux devant le monde entier, mais on se murmurait des choses a l oreille ( et oui toutes les filles se font des confidences) et petit a petit nous nous sommes mutuellement accompagnées aux toilettes. Oh que je l ai aimé ce hall d accueil des sanitaires, tres vite il est devenu le gardien de nos baisés volés pendant la journée. c'était une vaste pièce en forme de L, on y entrait par un couloir qui tourné a angle droit ( pratique pour changer d activité en cas d arrivée impromptue) dans le bout il y avait des vitres sans teint. de l interieur on se serait cru dans la cour mais de la cour on ne voyait rien! Le grand jeux de valou était de me plaquer contre cette vitre, de m embrasser comme une folle en me caresser les seins et de me dire tu vois on est avec eux et je t embrasse sur la bouche, je te caresse les seins mes doigts vont le tour de tes mamelons, ma main descent le long de ton ventre , se perd dans ton slip, trouve ton bouton plaisir et tout ca à moins de trois centimetres du reste du monde. Et oui que de bonne recré avons nous passé dans cet endroit. Ensuite nous allions rejoindre notre groupe les yeux brillants d 'exitation, les joues rouges de plaisir pretextant un fou rire incontrolable. En fait c'est facile d etre lesbienne à 17 ans car le monde entier nous envie cette profonde complicité tres feminine. Et notre amour déguisé en amitié nous à permis de supporter les longues heures de cours en attendant de pouvoir nous réfugier dans notre chambre chaque soir.

Par nuit-caline - Publié dans : Valérie et moi
Ecrire un commentaire - Voir les 10 commentaires
Retour à l'accueil
 
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus