Calendrier

Septembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
<< < > >>

mon tchat

Jeudi 24 novembre 4 24 /11 /Nov 21:14

Bon petit retour sur mes années lycée et ma passion pour ma copine de chambre. Ah Valérie, sa douceur, sa patience mais surtout sa détermination.

Donc apres notre premiere nuit un peu speciale ( voir article une pensionnaire tres entreprenante ) nous avons continué presque chaque soir à partager le meme lit. Pendant presque quinze jours, toute nos nuits on commencé par des massages c'était trop bon de sentir nos muscles se détendrent sous les mains agiles de l'autre. Je m'allongais sur le lit, en petite culotte, Valérie déposait un peu d'huile entre mes épaules et posait son joli derrière au creux de mes reins. Et ses mains se promenaient avec application partout sur mon dos. Petit à petit, elle s'attardait plus longtemps le long de mon corp, frolait la base de mes seins avec le bout de ses doigts. Les massages devenaient de plus en plus sensuels et chaque soir ma petite culotte était à tordre. Ensuite avec Valérie nous inversions les rôles. Mais à cette époque j'étais bcp moins sur de moi et mes mains sur son corp étaient tres hesitantes. Pendant tout ce temps, j'ai découvert la sensualité. Le mardi de la troisième semaines, j'étais sur le dos de valou quand d'un seul coup elle s'est retournée. Elle m'a chopé les mains et les a posé sur ses seins. Au début, j'ai eu envie de retirer mes mains mais je sentais la douceur des ses petites collines. Alors j'ai commencé un doux mouvements en serpentine autour de ses tetons. Peu à peu, je sentais sa respiration s'accélerer et son corp ondulait sous moi. Je mouillais en sentant son plaisir monté. Au moment ou elle a senti qu elle ne pourrait plus retarder sa jouissance avec une force incroyable elle me plaqua contre son corp et m'embrassa comme jamais personne ne m'avait embrassé. Quand j'ai senti ses levres pulpeuses sur les miennes, j'ai oublié d'un seul coup tout les baisés échangés avec mes différents flirts masculins. (Et oui messieurs les filles savent mieux rouler les pelles). Sa bouche était douce sur la mienne et sa langue s'enroulait autour de la mienne avec assurance. Notre baisé, ce soir là a durer tres longtemps et lorqu elle a décidé de l interrompre j'avais tres envie d'elle. Je me suis fait chatte contre elle. Lorqu elle s'est rendu compte de mon état et de mon petit jeu, elle a inversé nos positions. Je me suis retrouvée entre elle et mon lit, son corp se fondait sur le mien. Ses mains à elle étaient sur, j'avais l impression qu elle connaissait toutes les zones érogènes de mon corp. A cette époque meme si j'avais découvert les préliminaires poussé avec mes copains, j'étais vierge. Je connaissais pas grand chose au plaisir que l'on pouvait me donner en caressant mon corp. Elle a commencé à me jouer avec la pointe de mes seins, promener ses mains partout, petit à petit elle a descendu ses mains entre mes cuisses comme pour en masser l'intérieur. Sa main droite s'est infiltré pour atteindre mon clito. Je mouillais comme une folle. Sa bouche à remplacé sa main gauche sur mes seins. Elle mordillais mes tetons alternativement et sa main s'activait avec art sur mon clito. D un seul coup, j'ai senti le plaisir monter dans mon ventre et Pour la premiere fois de ma vie J AI JOUI. Ensuite avec Valou on s'est embrassé passionnément, on s'est motté l'une contre l autre et nous nous sommes endormies comme deux jeunes chattes repues de plaisirs.

EH OUI mes petits chéris, c'est une femme qui m'a fait découvrir le plaisir physique. Je crois aussi qu'elle m'a appris l'amour. Alors merci à toi Valou, (et malgré la distance tu es tjs presente ds mon coeur) et aussi un grand merci à vous mes petits curieux qui etes si fidèle à mon blog. Je vous adore.

BISOUS MOUILLES

votre nuit caline

Par nuit-caline - Publié dans : Valérie et moi
Ecrire un commentaire - Voir les 15 commentaires
Retour à l'accueil
 
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus